Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 11:22

Fou rire et étonnement hier soir à l'entraînement avec la découverte d'une chason de 1905 vantant le "vrai Jiu Jitsu".

On ne résiste pas à l'envie de la partager, ni à celui d'en mettre d'autres !

 

 

Partager cet article

Published by Ju Jitsu Paris 16 - dans Culture
commenter cet article
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 17:15

Un point de vue intéressant (même s'il fait froid dans le dos) sur les dangers des vacances qui nous a été signalé par Flo, un de nos lecteurs (merci à lui).

20 Minutes rebondit en effet sur une affaire de double viol à Argelès pour signaler que selon les études statistiques, la période estivale -et plus particulièrement le mois de juillet- est la période la plus délicate en matière de violences sexuelles. Les forces de l’ordre (police et gendarmerie) ont ainsi enregistré 519 faits de viols en juillet 2013 en France. C’est 18% de plus que les autres mois de l’année (440 faits par mois en moyenne).

Et si l’on prend en compte l’ensemble des violences sexuelles (agressions et violences sur mineurs comprises), le mois de juillet apparaît encore comme le mois le plus propice pour les prédateurs sexuels : avec 2.635 faits constatés en 2013, il se situe en effet bien au-dessus (+9%) des autres mois de l’année (2.417 faits par mois en moyenne).

Alors pourquoi une telle différence ?
Ce n’est pas vraiment que les agresseurs sont plus nombreux durant l’été, comme pourrait le laisser croire le brassage de population du aux flux de touristes.

C’est plutôt que les victimes potentielles adoptent plus facilement un ensemble de comportements dits "à risque" :
- D'une part, on constate une baisse générale de la vigilance, dû au fait que plus relaxés, dans un environnement moins urbain, les vacanciers considèrent que "durant les vacances, il ne peut rien arriver"
D'autre part, une consommation souvent accrue d'alcool, des sorties plus tardives, la recherche de la fête,
Et enfin, de manière générale, le fait que tout le monde soit vêtu de manière plus légère

Autant d'éléments qui à la fois attirent les prédateurs sexuels tout en facilitant leur passage à l'acte. Les études constatent d'ailleurs que la majorité des faits ont lieu la nuit.

Bref, il reste encore et toujours important de prévenir les risques, surtout si vous partez en vacances avec vos ados ou très jeunes adultes à qui vous aller "lâcher la bride" : vigilance, prudence et éducation, on retrouve toujours les mêmes ingrédients de la self protection.

L'article complet ici : http://www.20minutes.fr/societe/1414815-les-agressions-sexuelles-ne-prennent-pas-de-vacances-durant-l-ete

Partager cet article

Published by Ju Jitsu Paris 16 - dans Revue de presse
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 19:54

Comme dirait l'autre : "monte tes mains !"

Joli travail de compilation de coups de poings lors de rixes réelles démarrant pour la plupart d'une position d'interview.

Attention certaines images sont brutales et peuvent choquer.

Pas la peine de faire de longs discours, la vidéo parle d'elle même.

Stay Safe

Partager cet article

Published by Ju Jitsu Paris 16 - dans Concepts
commenter cet article
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 19:44

Un grand soleil, des températures très clémentes sur Paris, une porte ouverte au bout du gymnase, il n'est fallait pas plus pour que nous tâtions le béton, en kimono et pieds nus.

Une bonne expérience qui a remis quelques pendules techniques à l'heure : comme quoi les changements d'environnement ne sont pas aussi faciles à gérer qu'on ne le croit !

Work of the Day :

- échauffement,

- techniques de self défense incluant des amenés au sol et des projections

- défense à partir du sol sur agresseur debout

- judo au sol pour finir (!)

 

OK-DSC_0824.jpg

OK DSC 0822

OK-DSC_0829.jpg

OK-DSC_0834.jpg

Partager cet article

Published by Ju Jitsu Paris 16 - dans Vie de l'association
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 10:37

Petite info vue dernièrement sur le web.

Vous allez au distributeur automatique de billets, entrez votre carte et votre code, demandez une somme d'argent, retirez votre carte et... vos billets ne sortent pas !

Vous avez pourtant votre carte en main, le code est le bon, vous avez peut-être même un ticket prouvant la transaction, mais pas de billets de banque !

Et d'ailleurs, il semble que la machine est défectueuse, puisqu'il n'y a même pas de trappe de sortie pour les billets.

Dépité, vous partez en pestant et en espérant que votre banque va vous croire...

Il s'agit en fait d'une arnaque toute simple : le voleur a préalablement collé au scotch double face une paroie amovible devant la fente de sortie des billets. Dès que vous aurez le dos tourné, il lui suffira de la décoller, de récupérer vos billets, puis de la recoller pour arnaquer un prochain utilisateur.

Compte tenue des nombreux matériaux disponibles, le cache imite bien sur le matériau du D.A.B : aluminuium, metal, etc... et n'est pas forcément facile à voir.

Que faire ?

1. Vérifiez bien avant d'utiliser votre D.A.B que la fente permettant le retrait des billets est fonctionnelle (et profitez-en pour jetez un oeil à la fente par laquelle on rentre la carte, elle aussi source d'arnaque)(et bien sûr, jetez un oeil aux environs AVANT même de vous approchez du D.A.B)

2. Si vous avez manquez le point 1, ne paniquez pas, repérez la languette mise en place par le voleur et retirez là pour récupérer vos billets.

Soyez avertis et bon shopping !

 1782108_837534429605497_1616014483_n--1-.jpg

1800199_837534462938827_1867876580_n.jpg

Partager cet article

Published by Ju Jitsu Paris 16 - dans Revue de presse
commenter cet article
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 17:19

Passez de bonnes fêtes !!

Christmas-Ju-Jitsu.jpg

Partager cet article

Published by Ju Jitsu Paris 16 - dans Humour
commenter cet article
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 12:10

Pour compléter une approche martiale, qu'elle soit externe ou interne, nous vous signalons ce stage sur la gestion du stress par la Sophrologie.

N'hésitez pas à contacter Jean-Marc pour plus de précisions.


Journée Découverte et Atelier, le dimanche 24 Novembre

La pleine Conscience par la Sophrologie

 

 

Final, partage ensemble de la journée avec une collation : 18 h /18h 30

 Atelier découverte: ouvert à tout le monde. 

Une journée conviviale, remplie de joie et d’amour, dans un respect total et d’expériences inédites pour une évolution personnelle.

 A prévoir : une paire de chaussette chaude, des vêtements non serrés si possible. 

Repas à l’extérieur tous ensemble dans un restaurant chinois, à voir ensemble sur place.

Des petites bouteilles d’eau seront distribuées pour la journée avec une collation en plus.

 Renseignements et inscriptions au 06 67 93 20 40   Jean-Marc Sophrologue   www.shinzokami.fr

Possibilité de paiement sur place 30 mn avant l’atelier à partir de 8 h 30, dimanche 24 Novembre.

Le prix des inscriptions sera payés en espèce si possible, merci de votre compréhension.

La journée Découverte : 70 €    

La Salle sera louée pour la journée  - De 9h /13h - Pause Déjeuner - 14h /18h 30.

Nombre de Places limité à 15 personnes.

 

Le Lieu : Les 3 piliers, 5 Rue Sthrau Paris 13/ Métro Olympiade Ligne 14.  

 

Partager cet article

Published by Ju Jitsu Paris 16
commenter cet article
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 18:20

De nombreux instructeurs et experts mettent en garde d'abord les pratiquants de self-défense contre eux-mêmes : les erreurs, l'inattention, l'Ego, ... sont vos premiers ennemis.

La plupart mettent également en garde contre les "états modifiés de conscience", que ça soit chez vous ou chez les autres : alcool et drogues sont en effet des multiplicateurs potentiels d'embrouilles (voire pire).

Si vous suivez ces conseils, cela fait peut-être longtemps que vous ne vous êtes plus retrouvé en face de foule émechée, mais voici un petit reportage pour vous remettre à niveau !

Le photographe Maciej Dacowicz a en effet traîné son appareil photo dans les rues de Cardiff lors de week-end "ordinaires". Au delà de leur aspect artistique et du talent manifeste de l'artiste, force est de constater que certains n'y vont pas avec un dé à coudre quand il s'agit d'étancher leur soif !!
Et pour le pratiquant de self-protection, un bon point de vue en recul pour évaluer ce que peut être des ambiances ou des états pouvant dégénérer facilement !

Bref, s'il était encore une fois besoin de le rappeler : consommez avec modération !!

Toutes les photos sont ici : http://www.maciejdakowicz.com/cardiff-after-dark/cardiff-after-dark-photos/

 rIMG_4734_cardiff_after_dark_couple_love.jpg

rIMG_7389_cardiff_after_dark_alcohol_violence.jpg

rIMG_0054_cardiff_after_dark_police_violence.jpg

Partager cet article

Published by Ju Jitsu Paris 16 - dans Revue de presse
commenter cet article
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 18:57

Bon, franchement, nous n'aurions ni dit mieux ni différent, donc autant lire l'article à sa source !!

Très bonne analyse sur la différence entre l'entraînement martial et l'entraînement réaliste contre couteau, et la nécessité de passer de l'un à l'autre pour progresser. Bonnes vidéos également.

Pour tout lire, c'est par ici : http://self-defense-besancon.over-blog.com/article-agression-au-couteau-pour-un-entrainement-realiste-119657047.html

agression-couteau-article.jpg

Partager cet article

Published by Ju Jitsu Paris 16 - dans Entraînement et techniques
commenter cet article
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 11:58

Entraîneur personnel et pratiquant d'arts martiaux depuis plus de 25 ans, enseignant et écrivain sur son blog, Wim Demeere est une figure des arts martiaux d'aujourd'hui.

Il livre sur son blog ses pensées et conseils, et cet article "8 conseils de self défense pour les hommes" nous a semblé digne d'une traduction de l'anglais, pour le profit de nos lecteurs.

Mais place à l'article :

"Ce post "Conseil de self défense pour homme" est le résultat d'une combinaison de facteurs. Premièrement, j'ai commencé récemment à enseigner la self défense en cours particulier à un étudiant qui me pose beaucoup de questions. Deuxièmement, il y a eu la conversation avec un collègue auteur au sujet de la réalité de la self défense et de la violence par opposition aux mythes et idées fausses auxquels nous voyons chaque jour les gens croire.

La conversation tourna autour des assomptions erronées que les hommes en particulier semble avoir sur ce sujet et il me suggéra d'écrire un morceau sur mon blog à ce sujet. J'y ai réfléchis et voilà le résultat.

Certains conseils pourront vous paraître étranges au premier regard, mais vous allez comprendre où je veux en venir rapidement. Aussi, il n'y a aucun conseil qui explique comment envoyer un coup de poing ou faire n'importe quelles autres techniques physiques. J'expliquerais pourquoi à la fin.

Conseils de self défense pour hommes.

Avant que je commence avec ces conseils, vous devez comprendre que ce n'est pas une liste définitive. Il y a évidemment beaucoup à dire sur ce sujet, mais le concept de "conseils" tourne autour d'informations pratiques que vous pouvez utiliser relativement rapidement ou qui servent à vous ouvrir les yeux. Cela vous donne des informations pour un usage direct ou cela vous fait comprendre quelque chose de crucial. Ceci est en contraste fort avec "étudier", qui signifie travailler dur et augmenter son savoir, sa compréhension et ses habiletés de manière continue. Alors prenez ces conseils comme un groupe d'idées auxquelles vous pouvez penser de suite et réfléchissez à la manière dont vous pourrez les implémenter. Il me s'agit pas de pures sciences, il n'y a rien en elles que vous ne puissiez comprendre. Le challenge est seulement dans le fait de les appliquer.

Un autre point est que j'écris avec les hommes et leur approche particulière à l'esprit. Bien sûr, cela concernera en partie les femmes, mais ce n'est actuellement pas mon focus. Peut-être une prochaine fois.

Enfin, les conseils sont tournés principalement sur la gestion de la violence sociale. Ils ne sont pas directement applicables dans le management de la violence criminelle, où les règles sont un peu différentes.

Ceci dit, démarrons !

Conseil #1 : oubliez ce que vous avez vu à l'écran

La vaste majorité des films et des séries TV rate misérablement quand il s'agit de montrer un portrait réaliste de la violence et de la self défense. Malheureusement, il y a tellement de non-sens à l'écran que cela fait son chemin dans la psyché collective, et beaucoup d'hommes pensent que la réalité est ainsi. Ensuite, ils entrent dans un combat et découvrent qu'ils avaient tort. Par exemple, dire à un agresseur "tu n'aura pas le courage de tirer" quand il vous braque pour avoir votre portefeuille est une manière certaine de se faire tuer. Pas pour Bruce Willis ou Jason Statham dans un film, mais pour vous, si.

Vous allez penser que tous les hommes comprennent ça et je suis certain que c'est le cas quand ils sont sobres et seuls. Mais versez quelques bières, mettez-les avec leurs copains et ils vont gonfler leur pectoraux et frimer tandis ce qu'ils seront juste sous le nez de l'agresseur. Et après, ils ne comprennent pas pourquoi ils se font tirer dessus...

Ce n'est qu'un exemple et un exemple extrême, mais il y en a plein d'autres. Remplacer l'agresseur qui vous vole par un gars qui s'installe rapidement sur "votre" place de parking et les mêmes choses s'appliquent : le bon sens manque souvent aux hommes quand ils sont face à ce genre de situation.

L'idée c'est que l'esprit humain, comme la nature, a horreur du vide. Et il remplit ce vide de toutes les façons possibles. Donc si vous n'avez pas d'expérience de la violence, vous allez former votre opinion à ce sujet d'une manière quelconque. Et peu importe combien vous vous dites "ce n'est qu'un film", votre esprit absorbe quand même ces informations de manière subconscientes. Après suffisamment de répétitions, vous seriez surpris de la quantité de désinformation que vous avez réellement absorbée. Donc oubliez la violence des films ou la manière dont ils montrent les situations de self défense et la manière de les gérer. 99,99% du temps, c'est faux. Et si vous avez une expérience personnelle de la violence, vous savez déjà que tout ceci est vrai.

Conseil #2 : vivez, aimez et soyez heureux.

Quoi ? Et oui, en effet ! Vivez une bonne vie. Aimez vos proches, famille et amis. Et soyez aussi heureux que possible, chaque jour. Si vous vous concentrez sur ces choses, vous serez moins enclin à faire les erreurs qui vous embarquent dans le genre d'ennuis qui mènent à la violence. Vous allez être capable de laisser aller les incidents qui ne valent pas qu'on se batte, simplement parce que vous avez quelque chose d'important à perdre : une super vie trépidante.

Le problème avec la violence c'est qu'elle a tendance à escalader très vite et à devenir incontrôlable. C'est aussi une bête imprévisible : j'ai mis un coup de poing pleine face à des gens de toutes mes forces, et ils m'ont juste regardé tranquillement. A l'opposé, un gars a eu un procès parce qu'il avait tué un jeune de 19 ans. Ce qui s'est passé ? Le jeune a renversé de la bière sur sa chemise et a refusé de s'excuser. Le gars lui a mis un coup. Le jeune est tombé, s'est fracassé le crâne au sol et est mort. Devant plein de témoins.

Ce mec peut dire adieu à sa vie telle qu'elle était. Il est cuit.

Pour la petite histoire, il avait pris quelques leçons de Krav Maga. Devinez ce que les avocats ont sortis au procès ? Devinez aussi le genre de portrait de tueur violent qu'ils ont dressé de lui.

Donc surtout si vous pratiquez un art martial ou les Combatives, réfléchissez y à 2 fois avant de laisser votre Ego ou vos émotions vous emmenez à des endroits où vous regretterez d'être allé. Il est cependant facile d'y aller sous la chaleur du moment, tempérament et adrénaline étant ce qu'ils sont. Mais si vous avez une vie formidable qui vous attend, il est beaucoup plus facile de s'en aller quand quelqu'un vous marche sur les pieds.

Conseil #3 : Connaissez-vous.

Le focus des hommes qui veulent apprendre la self défense est généralement les "bas guys", les agresseurs qu'ils devront maîtriser quand les choses tournent mal. C'est effectivement une question importante, mais ce n'est pas la seule. Parce que cela part du principe que le problème surviendra à cause d'un autre, ce qui n'est pas toujours le cas. Vous êtes la moitié de l'équation dans un combat, votre motivation et vos actions vont réellement influencer la manière dont tournent les choses : des coups ou pas.

Bien sûr, il y a des situations que vous ne pouvez pas désescalader / calmer. Certaines personnes vont sortir d'eux même pour avoir leur combat. Mais beaucoup (voire la plupart) des conflits potentiels peuvent être évités si vous gardez la tête vissée correctement.

Si vous gardez la tête froide, vous pourrez vous concentrer sur les solutions au problème, ne pas mordre à l'hameçon ou juste partir. Pour être capable de faire cela, vous devez rester cool. Pour rester cool, vous devez savoir ce qui vous énerve/vous fait démarrer au quart de tour.

Nous avons tous des points d'allumage, et on ne peut pas y faire grand-chose. Mais on peut les connaître, et s'assurer qu'ils ne soient pas allumés. Ou en dernière extrémité, savoir quand ils ont été allumés et s'éloigner de la personne qui les allume. Avant de faire quelque chose que vous regrettez plus tard ou que vous escaladiez le conflit jusqu'à la violence parce que le mec vous a énervé.

Pour le dire de manière un peu différente : vous pouvez éviter le besoin de self défense si vous évitez le conflit. Éviter le conflit est plus facile avec la tête froide. Donc soyez sûr de ne jamais perdre votre sang-froid.

Conseil #4 : c'est également un "good guy"

Ce mec collé à votre visage qui vous traite de tous les noms ? Ce gars qui vous coupe la route en plein trafic et vous fait un doigt ? Cet autre qui vous regarde avec le meurtre dans le regard parce que vous lui avez cogné l'épaule ? Il est humain, tout comme vous. Il y a des raisons pour lesquelles il agit ainsi. Raisons que vous ne connaitrez ou ne comprendrez peut-être jamais, mais qui sont réelles pour lui. Toutes les choses dites au conseil #2 s'appliquent aussi à lui, mais il semble qu'il n'en tienne pas compte.

Quelque chose (Vous ? Quelqu'un d'autre ? Un problème pré existant?) le fait agir de cette manière et vous pouvez être sûr qu'il pense qu'il a raison et vous tort.

Cela est vrai pour la majorité des gens, sauf certains criminels ou autre population spécifique : il n'est pas dans son esprit le mauvais gars. Il est le héros dans le film de sa vie qui joue dans sa tête. Pour lui, vous êtes le mauvais gars. De manière évidente, vous pensez la même chose que lui, mais voilà le truc : vous pouvez tous 2 avoir raison. Les conflits ne sont pas toujours blancs ou noirs. Vous pouvez très bien être tous les 2 à blâmer pour ce qui vous amène à vouloir vous battre.

Si vous pouvez comprendre cela, il est plus facile pour vous de vous en aller et d'éviter le conflit. Si vous ne ressentez pas le besoin d'avoir raison tout le temps et de le prouver au monde, vous pouvez partir et laisser l'autre gars à ses illusions d'avoir raison.

Attention, je n'ai pas dit que vous deviez aimer l'autre gars, où tendre l'autre joue. Pas du tout. Comprendre ses motivations ne veut en aucun cas dire approuver ses actions. Soyez libre de penser que c'est un connard. Ou faite comme moi, ayez pitié du fou et allez vous en, en direction de votre super vie, dans laquelle il n'aura plus jamais sa place.

Conseil #5 : passez outre vous même

Ce conseil est le revers de la médaille du précédent : ne soyez pas le méchant pour les autres. Une bonne partie des incidents violents peuvent être évités en prenant simplement sur vous, en ne laissant pas votre ego ou sens de supériorité prendre les décisions.

Bien sûr, c'est votre droit de parler fort et de manière désobligeante dans un bar de bikers. Mais ce n'est pas forcément la chose à faire, pas vrai ? C'est tout à fait votre droit de dire ce que vous pensez à ce mec qui vous coupe la file alors que vous conduisez, en vous appuyant sur la liberté de parole et tout ça. Mais le traité de "retardé de sa mère" ne va pas vraiment contribuer à calmer la situation. Etc.

Dans beaucoup de cas, les hommes laissent parler leur testostérone et frappent au lieu de prendre un pas de recul. D'une part parce que c'est comme ceci que notre cerveau est conçu. Mais cela ne veut pas dire que vous devez l'accepter comme un fait établi intangible. Vous pouvez changer vos reflexes, mais seulement si vous le voulez vraiment. Cela demande beaucoup d'essais et d'erreurs, d'efforts, de temps et de détermination, mais cela peut tout à fait être réalisé. Tout ce que cela requiert, c'est la décision consciente de passer outre votre Moi et de s'y tenir. Ou pour le mettre dans un contexte pratique : A chaque fois que vous pensez "C'est mon Bon Dieu de droit de…" juste avant de penser ou faire quelque chose, faite une pause pour une seconde et considérer si cela vaut le coup de saigner ou de mourir pour cette chose. Si la réponse est non, c'est probablement que vous ne devriez pas escalader la situation au niveau supérieur.

Conseil #6 : partez

Regardez un combat de rue sur Youtube ou quand cela fait la une des news, et vous constaterez encore et encore la même chose : une foule de gens qui se tiennent tout prêt de l'action. La violence attire l'attention, surtout des hommes. Ils veulent continuer de regarder pour voir "ce qui arrive après", c'est presque aussi bien que du sport à la TV et par certains côtés même mieux. Certains hommes ressentent le besoin de participer, c'est pourquoi on voit si souvent des gens se faire "sucker punched" (frapper par surprise) par des gars qui ne faisaient même pas originellement partie du conflit. Cela n'a pas d'importance si vous ne faite que regarder et n'avez aucune intention de prendre part à l'action ; la violence c'est du chaos en mouvement et les 2 assaillants comme la foule peuvent se retourner contre vous en une fraction de seconde. Un moment vous étiez juste debout là, et le suivant vous avez été frappé violemment derrière le crâne.

La même chose s'applique lorsque vous êtes combattant : ce n'est pas parce que les choses ont démarré à un contre un que cela va rester ainsi. Ce n'est parce que vous gagnez que cela veut dire que vous êtes en sécurité vis-à-vis de la foule, même si elle vous a laissé tranquille tout au long du combat. Vous pouvez éviter tous ces problèmes simplement en partant. Ne regardez pas des combats, de traînez pas dans les parages. Partez simplement.

Bien sûr, la même chose s'applique si vous êtes impliqué dans la phase de construction d'une altercation potentielle : si vous partez, l'autre gars ne peut pas vous faire de mal, simplement parce que vous n'êtes plus là…

Conseil #7 : la règle de Peyton Quinn

 Peyton Quinn a 4 règles extrêmement pratiques pour éviter et désescalader des situations violentes. Elles sont simples à comprendre et mettent parfaitement mes conseils précédents en action. Les voici :

• Ne l'ignore pas

• Ne l'insulte pas

• Ne le challenge pas ou n'accepte pas son challenge

• Laisse-lui une porte de sortie honorable 

Ces règles sont très claires et si vous prenez les conseils précédents à cœur, il ne se passera pas beaucoup de temps avant que vous puissiez les utiliser dans votre vie quotidienne. Mais une fois de plus, cela demande une sérieuse implication avant que cela puisse être le cas. Vous devez avoir envie que ça fonctionne. Si vous cherchez secrètement une excuse pour démarrer au quart de tour, alors vous échouerez lamentablement à appliquer ces règles, et la violence viendra vers vous.

Ce qui m'amène à mon dernier conseil

Conseil #8 : tenez-vous en à la mission

Tous ces conseils sont inutiles si vous n'avez pas une idée claire de ce qu'est votre but ultime. Vous avez besoin d'une mission personnelle afin de toujours travailler à tendre vers ce but, au lieu d'aller à contre-sens ou loin de lui. C'est votre implication envers ce but qui va vous aider à éviter la violence et le besoin d'avoir recours à des techniques de self-defense physique, en faisant votre tous les conseils donnés ici. Si vous n'êtes pas impliqué envers cette missions, vous risquez de vous en détourner et d'aller dans une direction qui vous mènera en dernière étape à de la violence, même si vous ne la voyez pas au premier abord. Pour le dire de la manière dont un de mes amis officier de police le dit : n'abandonnez pas la mission.

La mission de chacun est différente et vous devez décider d'une mission pour vous-même, mais voici à titre d'exemple la mienne : chaque fois que je quitte mon domicile, ma mission est d'y retourner et de retrouver mes proches de manière sécurisé et sans blessures, afin que je puisse vivre une vie longue et heureuse avec eux.

A chaque fois que je rencontre des situations potentiellement violentes, je vais ce qui doit l'être pour accomplir ma mission. Si cela veut dire utiliser la force physiques et des techniques de défense, alors je suis préparé à le faire. Si cela veut dire partir quand l'autre me traite de trou du cul, alors je suis aussi préparé à le faire. Tout ce qu'il y a à faire pour s'en tenir à la mission.

Est-ce glamour ? Non.

Est-ce que c'est ce que montrent les films ? Non

Est-ce que c'est ce que votre macho intérieur vous dit de faire ? Dieu non

Mais c'est ce qui fonctionne pour vous tenir à l'écart des problèmes.

Pourquoi aucun conseil de technique de combat ?

Je n'ai rien écrit sur la manière d'utiliser des techniques physiques pour la self défense dans cet article. Certains d'entre vous seront déçus à cause de cela. Mais voici le truc : dans la grande majorité des situations qui peuvent mener à de la violence, mettre un coup de poing au mec d'en face n'est pas la meilleure solution.

Non seulement ce n'est pas toujours légal de frapper le gars, mais vous risquez aussi de ne pas gagner quand vous mettez le coup. Il peut l'absorber, et ensuite vous exploser. Au le revers de la médaille : vous risquez de le frapper trop fort et de le tuer. Vous vous souvenez du gars qui a tué un jeune de 19 ans avec un seul coup de poing ? Vous voulez parier qu'il ne pensait pas que cela pouvait arriver quand il s'est énervé à cause d'une bière renversé sur sa chemise ? Est-ce que vous voulez réellement que cela vous arrive ?

Conclusion

Les situations ne sont jamais toute noire ou toute blanche, vous aurez toujours à utiliser votre jugement et à décider au cours de l'action. Parfois cela voudra dire mettre l'autre gars KO. Mais d'en tant d'autres situations, la self-défense voudra dire utiliser mes conseils pour désescalader la situation et accomplir votre mission de rentrer à la maison en un seul morceau. 

Désamorcer et éviter un conflit n'est pas sexy ou flashy, et cela ne vous donne pas droit à un coup gratuit auprès de vos potes. Ce n'est pas non plus ce que font les hommes naturellement, au contraire.

Cependant, c'est la réponse la plus pragmatique à une violence potentielle. C'est la solution qui offre le meilleur taux de réussite, celle qui vous place le plus près possible de votre objectif de mission avec le coût le plus bas pour vous. 

Cela demande une certaine maturité aux homes d'accepter cela. Je n'aurais pas pu le faire dans ma jeunesse, quand j'avais la vingtaine. Maintenant que je suis plus vieux, je vois la valeur de faire les choses dans le sens que je vous ai exposé. J'ai aussi une vie merveilleuse à perdre si je me retrouve dans une bagarre stupide avec un mec bourré et que je me retrouve au tribunal, en perdant peut-être cette bataille (juridique) et en allant en prison.

Est-ce que cela veut dire que j'arrête de m'entraîner aus techniques physiques de self-défense ? Non pas du tout. Les 2 buts ne s'annulent pas mutuellement, car il y aura des situations ou vous serez forcé d'en venir au physique. 

Ce que cela veut dire, c'est que cela demande plus qu'un comportement stupide de la part d'un mec pas bien dans sa tête pour me donner envie de le mettre KO. Je vais épuiser toutes les autres options avant d'en arriver là. Cela afin de pouvoir revenir rapidement vers ma vie fun remplie de bon moment.

Et j'espère que vous choisirez de faire de même.

 

Wim Demeere © 2013

http://www.wimsblog.com

Partager cet article

Published by Ju Jitsu Paris 16 - dans Concepts
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Ju Jitsu Paris 16
  • Le blog de Ju Jitsu Paris 16
  • : Blog développant des sujets ayant trait à la self preservation au sens large, à la self-defense en particulier et au ju jitsu.
  • Contact

A nos nouveaux lecteurs...

Bienvenu sur notre blog. Si vous venez d'arriver, nous vous recommandons la lecture de notre premier article qui vous expliquera mieux notre démarche. Vous pouvez le lire en cliquant ici.

Recherche

Protection Rapprochée

Le livre de Philippe Gouedard , intitulé "Protection Rapprochée Personnelle : légitime défense & actions préventives" est paru.
Il présente notre approche d'une self protection globale, qui commence en amont par un ensemble de conseils de prudence et de bon sens. Ce n'est donc pas un recueil de techniques.
Le livre est disponible chez les libraires réels et virtuels au prix de 19€50.